Le Cancerille

 

L’origine de Cancerille est antérieure aux premières traces écrites qui mentionnent la Commune de Signe, cette appellation remonte à la nuit des temps: que recouvre-t-elle ?

Depuis le XI ème siècle et les premiers écrits selon les termes:

- d'origine latine "cancella", "cancer" on peut penser à: limite, grille, bar,
- d'origine Provençale, "cancer": barrière, clôture, limite. "cancella": petit crabe, écrevisse que l'on trouve encore dans le Gapeau,
- d'origine botanique: arbrisseau, c'est celle que nous privilégions.

L’origine de « Cancerille » est sans doute liée au "Daphné Guidium" appelé, autrefois, selon les régions Sain bois, Garou, Cancerille. C’est une espèce d’arbrisseau présent dans nos contrés entre 300 et 2 000 mètres d'altitudes. Il appartient à la famille des thyméléacées.

La double particularité de cet arbrisseau fait qu’il était très apprécié par nos anciens. En effet les fruits très toxiques, sauf pour les oiseaux, mélangés à des appâts servaient à empoisonner loups et renards fréquents dans la région. Le bois et son écorce servaient à faire de la teinture et peuvent être utilisés par les fabriques de draps, mais aussi et surtout pour ses vertus antiseptiques, cicatrisantes et insecticides.

Ces propriétés médicinales furent mises en valeur par Jean Billon de Cancerilles dés la fin du XVII ème siècle et firent sa fortune.